ARLES2017 – SIXTH EDITION

L’ENGAGEMENT EST MORT, VIVE L’ENGAGEMENT !

Le sociologue récemment disparu Zygmunt Bauman a forgé un concept plus que jamais d’actualité : la modernité liquide. Toutes les structures solides de la société (religieuse, militaire, professionnelle, familiale) s’effritent de plus en plus et l’individu roi évolue dans un univers liquide de changement permanent, qu’il subit comme il les chérit. Nous voulons tous changer de cap fréquemment. Or, l’engagement requiert du temps.

 

C’est ce rapport paradoxal au Temps (Val d’Isère 2016) et au Pouvoir-Faire (Val d’Isère 2017) qui nous amène pour Arles 2017 à nous intéresser au thème de l’engagement : comment peut-on encore s’engager aujourd’hui et pour quels résultats ?

 

 

La Simplicité (Arles 2016) des nouvelles technologies permet, en apparence au moins, de favoriser l’Engagement : en quelques clics et à toute heure, on peut donner, de l’argent, de son temps, des objets, rejoindre une cause. La politique à suivi cette même voie,  où les adhésions à En Marche ont dépassé celle des partis traditionnels en quelques mois aussi. Pour les entreprises, l’Engagement est clé : qu’il soit celui de leurs clients, de leurs parties prenantes comme de leurs salariés, elles déploient de nombreux outils pour renforcer l’engagement, sans garantie de succès automatique. Car dans un monde où l’horizontalité a succédé à la verticalité, l’engagement n’est plus plus subi, contraint. La considération pour une marque, une entreprise depend plus de sa valeur d’engagement que de sa valeur d’usage. L’engagement, en 2017, part de bases plus fortes, d’une adhésion plus large. Comment font ceux qui entraînent une communauté derrière eux ? Comment lutter contre l’obsolescence programmée de l’engagement et aller vers un développement durable de ce dernier ? Autant de questions qui sera débattues à Arles, du 19 au 22 juillet : prenez date et engagez vous à venir !

 

Pour vous inscrire et bénéficier des meilleurs spots, c’est ici !