NAPOLEONS AWARDS 2017

FEMMES

Judith Darmont est une digital artiste interdisciplinaire et sensorialiste. Elle expérimente l’utilisation élargie des technologies numériques et du new-media pour créer des peintures digitales, des installations, des videoart, des sculptures; l’espace de création se démultiplie dans un champ où les techniques évoluent exponentiellement.

Philippine Dolbeau, jeune entrepreneure de seulement 17 ans. Elle a décidé de créer l’application New School, le cahier d’appel électronique et automatisé ayant pour but de renforcer la sécurité des élèves au sein de leurs écoles.

Marjolaine Grondin est la co-fondatrice et CEO de Jam. Après un passage à Berkeley elle est de retour à Paris et elle rencontre Loïc, qui deviendra son associé. Ensemble, ils décident de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale et fondent Jam, un assistant intelligent par SMS. Aujourd’hui, Jam a levé plus d’1 million d’euros et aide près de 100 000 personnes à profiter de leur temps libre : sorties, bars, films, voyages, restaurants

Marie est la fondatrice de Daphni. Daphni est un fond d’investissement créé en septembre 2016. Le fonds veut investir dans des startups européennes à forte ambition internationale. Le fonds affiche déjà un premier investissement : Agricool, la startup qui veut révolutionner l’agriculture urbaine.

HOMMES

Yann LeCun est un chercheur en intelligence artificielle, apprentissage machine, vision artificielle et robotique. Il travaille depuis 30 ans sur «l’apprentissage automatique» (machine learning) et «l’apprentissage profond » (deep learning). Directeur depuis 2013 de Facebook AI Research (FAIR), le centre de recherche en intelligence artificielle de Facebook, il est également professeur depuis 2003 à l’Université de New York (NYU), principalement affilié au NYU Center for Data Science et au Courant Institute of Mathematical Sciences.

Olivier est un réalisateur français, il a notamment réalisé le film « Swagger » en 2016. Ce film nous transporte dans la tête de onze enfants et adolescents aux personnalités surprenantes, qui grandissent au coeur des cités les plus défavorisées de France. Adoptant un cinéma libre et affirmé, Swagger déploie une mosaïque de rencontres en mélangeant les genres. Il donne vie aux propos et rêves de ces ados avec humour et poésie.

En prenant la tête du Palais de Tokyo, Jean de Loisy en a fait un Centre d’art contemporain dynamique. Le Palais de Tokyo est devenu expert dans l’organisation d’expositions hors normes, prenons par exemple en 2015 avec l’exposition Exit qui était composée d’un ensemble de cartes animées générées à partir de données statistiques portant sur les mouvements de population dans le monde et leurs principales causes. Pour lui c’est un lieu d’expérimentation de l’art qui peut entraîner sa métamorphose totale. C’est peut être ça le nouveau visage de l’exception culturelle française ?

Après avoir lancé “Le Petit Journal” et “Le Supplément” sur Canal+, le producteur Laurent Bon a importé son art de « l’infotainment » sur TMC. Laurent Bon a cofondé avec Yann Barthes la société de production Bangumi. Le succès du “Quotidien”, c’est lui.