Les Napoleons - Partenaire - Silicon-valley.fr

BY SILICON-VALLEY.FR
@SIGFOX : en route vers la Silicon Valley !

San Francisco devrait bientôt recevoir un nouveau réseau sans fil, et devinez quoi ?
Il s’agit de l’œuvre de Sigfox, une startup française ! L’entreprise française dit avoir choisi la Baie de San Francisco afin de démontrer l’efficacité de son réseau sans fil permettant de connecter n’importe quel objet à internet à très bas débit et pour un moindre prix. Son objectif est de faire grandir le réseau de transmission dédié à l’internet des objets le plus rapidement possible !

Les Napoleons - Logo - Sigfox

 

Sigfox, une étoile montante !

 

Lancée en 2009 et dirigée par Ludovic Le Moan, Sigfox est la première entreprise proposant une connectivité cellulaire mondiale pour l’internet des objets. Elle se consacre essentiellement aux communications à bas débit. Cette startup située à Labège (Haute-Garonne) s’est déjà largement déployée dans de nombreux pays, tels que l’Espagne, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, l’Italie et la Russie, où elle s’est appuyée sur les opérateurs locaux afin de connecter les lieux et favoriser l’offre des services mobiles. Sigfox cherche à connecter des zones à fort potentiel afin de dévoiler l’efficacité de sa technologie. Pour Thomas Nicholls, responsable marketing de Sigfox, l’objectif est de faire de la pédagogie autour de la solution pour construire un écosystème autour. Son prochain objectif ? Etendre son réseau dans la Silicon Valley !

 

Le réseau se prépare pour la Californie

 

 

San Francisco devrait prochainement accueillir en son sein le réseau cellulaire de Sigfox. Ce réseau ne permettra pas de résoudre les problèmes de couverture réseau de la ville, mais permettra de connecter toute sorte d’objets à internet, du collier de chien au détecteur de fumée, en passant par les conduites d’eau et les cadenas de vélos.

 

De nombreux réseaux mobiles existent déjà dans la ville et ses alentours, mais ils ne permettent pas de connecter les objets à internet car ils sont bloqués par la déferlante constante d’appels téléphoniques et de téléchargements de vidéos. Un réseau possédant un potentiel similaire doit donc être créé et étendu à des milliards d’objets fonctionnant avec des batteries faibles. « Si vous souhaitez obtenir des milliards de connections comme ça, vous avez besoin d’un nouveau type de réseau », a expliqué Luke d’Arcy, directeur des opérations de Sigfox aux Etats-Unis.

 

Sigfox va couvrir de son réseau toute la péninsule de San Francisco de sa pointe urbaine jusqu’à la Silicon Valley. Cette startup française déploiera alors pour la première fois son réseau sur le territoire américain ! Il va être développé selon le même schéma que dans les autres pays, c’est-à-dire en s’appuyant de l’équipement déjà mis en place. Le réseau sera donc installé grâce aux tours téléphoniques et antennes radio déjà présentes.

 

Le réseau de la Silicon Valley va utiliser la bande de fréquences 915 mégahertz sans licence couramment utilisée par les téléphones sans fil. Les objets connectés au réseau de Sigfox devraient donc fonctionner grâce à une très faible puissance, mais seront capable de réaliser des transmissions à 100 bits par seconde, ce qui devrait être assez pour de nombreuses applications.

 

Une course de vitesse ?

 

Tout n’est pas encore gagné pour Sigfox cependant, car elle n’est pas la seule dans cette course pour produire le semi-conducteur le moins cher, le plus petit, et avec le débit le plus faible possible. En effet, Intel et Broadcom produisent également ce genre de puces sans fils et de nombreuses entreprises ont fait la présentation de leur « minis ordinateurs » au Consumer Electronics cette année.

 

L’urgence se fait donc ressentir pour Sigfox qui doit installer son réseau avant que ses concurrents n’arrivent sur le marché. D’importantes entreprises de réseau sans fil préparent déjà des dispositifs qui pourraient fonctionner beaucoup plus rapidement que le réseau de la startup française. Une nouvelle portée plus étendue et un débit encore plus faible, les normes Wi-Fi proposées par les grandes entreprises américaines, sont en pleine évolution aux Etats-Unis, et devraient transformer le marché en 2016. Heureusement pour Sigfox, son réseau devrait être mis en place avant l’arrivée de ses principaux concurrents !

 

En s’installant à San Francisco Sigfox espère attirer l’attention d’investisseurs près de la Silicon Valley, là où les fonds d’investissement versent parfois plus d’un milliard de dollars dans les startups qu’ils jugent prometteuses. En effet, Sigfox va avoir besoin de fonds pour développer son réseau internet pour objets connectés. Ça tombe bien un des quartiers de San Francisco a été surnommé « IoT Town », autrement dit « Internet of Things Town » !

 

Par Benoît Peigné

 

 

> Lire l’article sur silicon-valley.fr

Plus d’articles de silicon-valley.fr

10 June 2014