Rebecca Amsellem

Fondatrice
Les Glorieuses

Que préféreriez-vous transmettre aux générations futures ? Un Musée « de l’Homme » ? Ou un Musée « de l’Humanité » ? La langue est un des principaux facteurs de transmission et de communication, mais aussi de reproduction des imaginaires dominants et des inégalités femmes / hommes. C’est ce constat qu’a fait depuis longtemps, Rebecca Amsellem, fondatrice de la newsletter féministe Les Glorieuses en 2015, et dont le combat passe aussi bien par la pétition de 2017 qui demandait aux pouvoirs publics de modifier le nom du Musée de l’Homme, que par la promotion de l’écriture inclusive ou de l’égalité salariale entre femmes et hommes. Son but ? Constituer un nouvel imaginaire collectif qui portera un monde où les femmes seront enfin pleinement les égales des hommes. Les Glorieuses est à ce titre plus qu’une newsletter, une véritable sororité composée aujourd’hui de plus de 115,000 adhérentes. Auteure d’une thèse remarquée en économie, sur les stratégies d’internationalisation des musées et leurs nouveaux modèles économique, Rebecca Amsellem a publié récemment Les Glorieuses : chroniques d’une féministe (Hoëbeke/Gallimard). Elle viendra nous présenter son combat pour une legacy paritaire.

Partagez ce contenu
Oups!

Vos devez être connecté pour continuer
Connectez-vous pour accéder aux profils de nos Académiciens et pour les contacter

Mot de passe oublié
Demander un nouveau mot de passe

Un nouveau mot de passe sera généré de manière aléatoire pour vous, puis envoyé vers votre boîte email.

Retour au formulaire de connexion

Ou rejoignez l'Academie :