Article

(R)entrer dans la vie

Par Sylvain Bosquet

La pandémie appelle les parallèles historiques : la peste noire de 1346, le choléra en 1832 ou encore la grippe espagnole en 1918. Mais ces comparaisons nous aident-elles à avancer collectivement ou ne sont-elles utilisées que pour faire appel à une peur primale ? A l’heure du déconfinement, ces mêmes comparaisons refont surface, cette fois pour évoquer le comportement des survivants. Toutes se concentrent sur une forme d’hédonisme, peu évoquent la prise de conscience. Pourtant, les injonctions au sursaut, au changement, au rebond sont légions depuis mars dernier. Et si c’était l’occasion pour tous d’entrer collectivement dans la vie ?

Etrange concept que cette « Entrée dans la vie », développé par l’historien Marc Ferro dans son dernier ouvrage du même nom, et qui porte le sous-titre « Amour, travail, famille, révolte. Ce qui change un destin ». « N’entrons-nous pas dans la vie le jour de notre naissance ? » demanderez-vous. Biologiquement parlant, vous avez raison. Mais pour Marc Ferro, il y a des moments de basculement, où la vie prend un tournant décisif, une forme d’éveil peut-être dont il nous fournit des exemples célèbres et anonymes, individuels et collectifs, piochés dans l’histoire moderne comme dans ses souvenirs personnels.

Gandhi, Charlie Chaplin, Marie Curie, Trotski ou encore Franz Kafka… Marc Ferro nous invite à découvrir une galerie de personnages célèbres sous un jour méconnu : ce qui les a poussés à changer de trajectoire. A travers eux, on pourrait penser que l’entrée dans la vie n’est au final réservée qu’aux grands hommes et aux grandes femmes, peut-être à des êtres prédestinés. Il n’en est rien. L’entrée dans la vie n’est pas synonyme de grand destin, mais d’une prise de conscience et d’une action en conséquence.

Les grandes révolutions ou « événements » – pour reprendre un vieil euphémisme – sont des déclencheurs de l’entrée dans la vie et Marc Ferro les connaît bien : Mai 68, La Commune, La Révolution Russe, l’indépendance de l’Algérie qu’il a vécue personnellement… Il n’hésite pas à prendre le risque de se pencher sur des mouvements plus récents comme les Blacks Blocs ou les Gilets Jaunes et en quoi ils constituent un éveil. Nul doute que s’il avait attendu encore un peu, il aurait eu quelque chose à dire sur le CoVID-19

Et justement, n’est-ce pas le moment de nous éveiller, de susciter et nourrir ce sursaut, ce basculement ? N’attendons pas de pouvoir ôter nos masques sans risques pour réfléchir et agir chacun de notre côté mais aussi ensemble à ce que nous voulons pour demain.

L’Entrée dans la vie, Marc Ferro – Editions Tallandier

Crédit Image – ©Editions Tallandier

Article extrait de la newsletter « The Napoleons Report » – 020


Tous les 15 jours, Les Napoleons partagent avec vous leurs news, leurs coups de coeur,
leurs envies, leurs humeurs et plus encore, dans The Napoleons’ Report
Abonnez-vous ici

Oups!

Vos devez être connecté pour continuer
Connectez-vous pour accéder aux profils de nos Académiciens et pour les contacter

Mot de passe oublié
Demander un nouveau mot de passe

Un nouveau mot de passe sera généré de manière aléatoire pour vous, puis envoyé vers votre boîte email.

Retour au formulaire de connexion

Ou rejoignez l'Academie :