Marianne Syed

Cofondatrice
The Odyssey Project
Val d’Isère 2018

La peur de l’autre, c’est d’abord la peur de l’inconnu, de ceux qu’on ne connaît pas. Alors on élève des murs et on dresse des camps, pour parquer nos peurs, et les migrants. Marianne Syed refuse cette logique de l’ignorance. Elle pense que les migrants représentent une richesse multiple, à la fois culturelle, sociale, économique, qu’on doit accueillir et qu’on doit pour cela faire connaître, montrer, présenter et représenter. C’est  le sens de The Odyssey Project, un projet photographique qu’elle porte avec son ONG Positive Planet et avec le photographe portugais José Farinha. L’idée est de se servir de la photographie pour raconter et donner une personnalité à ces migrants qui ont fait tant de chemin et fui tant de risques. Pour apprendre à les connaître, et à les accueillir, eux et leurs envie d’avancer avec nous.

Partagez ce contenu
Oups!

Vos devez être connecté pour continuer
Connectez-vous pour accéder aux profils de nos Académiciens et pour les contacter

Mot de passe oublié
Demander un nouveau mot de passe

Un nouveau mot de passe sera généré de manière aléatoire pour vous, puis envoyé vers votre boîte email.

Retour au formulaire de connexion

Ou rejoignez l'Academie :