Un avant-goût de la Vérité
telle que nous voulons la questionner à l’occasion de cette 8
ème édition

Notre questionnement est incessant aux Napoleons.

Il porte sur la vague d’innovation sans précédent que nous vivons et qui impacte tous les fondamentaux de notre société. Une société très secouée, en ce moment précis de l’histoire.  Un nouveau Chaos en somme qui appelle un nouvel Ordo.

Ce chaos ne touche pas uniquement l’organisation de nos sociétés, le travail, les arts, les sciences, l’éducation, la santé…Il va même au-delà des risques sur notre intégrité physique, il touche à la conception même de l’humain.

Ce chaos est anthropologique.

Est-ce qu’il change aussi le socle sur lequel reposent les fondements de notre société et de nos sociétés ?

L’onde de choc est puissante et elle s’auto-amplifie.

Le Temps s’accélère, il dilate l’espace et comprime nos vies.

L’Innovation n’est pas toujours au rendez-vous de la Simplicité°° et nos usages amènent une nouvelle complexité. La nature du Pouvoir°° change et d’autres formes de Pouvoir-Faire émergent. Tout cela bouleverse totalement la conception même de l’Engagement°° ainsi que ses formes d’actions. De nouvelles Peurs° se profilent. Affronter nos peurs c’est donner plus de chance pour que la Vérité advienne dans un moment où elle est fortement bousculée.

Vous l’aurez compris, Le Temps, la Simplicité, le Pouvoir, l’Engagement et la Peur sont les thèmes de nos dernières éditions.

Place à la Vérité pour la prochaine ! Et la tâche est essentielle.

Comment technologies et innovations impactent nos sociétés, nos usages et nos métiers dans leur appréhension de la Vérité ?

Qui doit décider, en définitive, de la Vérité ? Comment peut-on reprendre le contrôle ?

Est-ce que notre incapacité, à nous pauvres humains imparfaits, de distinguer à coup sûr la Vérité du mensonge doit nous pousser à confier l’établissement de nos faits et gestes à des Intelligences Artificielles omniscientes, qui décideraient pour nous et feraient notre bonheur (parfois malgré nous) ?

La Vérité pose aussi cette question de la technologie et de ses dangers quand elle est poussée trop loin.

Il est tentant, grâce aux nouveaux outils à notre disposition, centrés sur le big data et l’IA, de se dire que la vérité est à portée de main.

Ne serait-il pas extraordinaire de savoir exactement ce que pensent nos clients, nos proches, et surtout ce que nous pensons nous-mêmes ? Ne faudrait-il pas aller jusqu’à confier la surveillance et la lutte anti-terroriste sur les réseaux, voire le gouvernement lui-même, à une IA qui serait plus juste et meilleure que nous ? Le marketing ne visera-t-il pas plus « juste » s’il est entièrement confié à des machines ? Bref, les robots seront-ils dans l’avenir les gentils grands frères qui nous veulent du bien d’Isaac Asimov, ou plutôt des Big Brothers à la George Orwell ?

Mais aussi, à qui faire confiance aujourd’hui pour nous dire ce qui se passe vraiment ? Quel peut être le rôle des médias, dont le monopole sur l’information est de plus en contesté, et particulièrement des journalistes de terrain, des reporters d’investigation chargés de démêler le vrai du faux ?

La révolution #MeToo a fait éclater une vérité sombre et violente qui était restée cachée trop longtemps.

Et bien sûr, comment écrire notre futur ? Peut-on tous s’accorder sur un projet politique universel qui nous permettrait de construire un avenir commun, ou doit-on reconnaître des divergences indépassables qui nous condamnent au choc des vérités partielles, et des « civilisations » ? L’Union européenne peut-elle encore incarner un véritable avenir, voire un modèle d’intégration régionale, ou doit-on en imaginer d’autres ? Peut-on notamment parvenir à une vision de l’Europe partagée entre l’Ouest et l’Est, dont les histoires et les cultures politiques apparaissent aujourd’hui si différentes ?

La vérité est donc un problème politique majeur. Mais elle est aussi une interrogation cruciale dans nos vies personnelles et professionnelles. L’injonction à « être vrai » et à « se connaître soi-même » est aujourd’hui partout.

Autant de questions compliquées que nous traiterons ensemble à Arles cet été. Et on se réjouit vraiment de vous y voir bientôt !

Télécharger le programme

Oups!

Vos devez être connecté pour continuer
Connectez-vous pour accéder aux profils de nos Académiciens et pour les contacter

Mot de passe oublié
Demander un nouveau mot de passe

Un nouveau mot de passe sera généré de manière aléatoire pour vous, puis envoyé vers votre boîte email.

Retour au formulaire de connexion

Ou rejoignez l'Academie :