Keynote – Martin Schoeller – Photographe

Photographe allemand célèbre pour ses close ups, ses portraits de célébrités cadrés très serré qui ont fait sa réputation, Martin Schoeller a d’abord été assistant de la grande Annie Leibovitz avant de se faire un nom propre en travaillant notamment pour The New Yorker, National Geographic, le Time et d’autres. Mais l’œil de Martin Schoeller est aussi égalisateur, puisqu’il traite de la même manière tous ses sujets, des puissants aux déshérités, de Barak Obama et Paris Hilton aux sans-abris de Los Angeles. Un vrai discours sur le pouvoir, mais en images.


Keynote – Nusrat Durrani – MTV World

Nusrat Durrani, General Manager de MTV World, expose aux Napoleons le pouvoir de l’amour raconté. Imprégnez vous de ces extraits de videos scintillantes, inspirantes, une invitation au voyage dans la pop culture autour du monde. Dans un contexte mondial dominé par la haine, il est plus que jamais urgent de créer un changement positif, incarné et bienveillant, par le biais de la musique, de l’art et du récit.


Keynote – Jean-Claude Monod – CNRS

Jean Claude Monod, directeur de recherche au CNRS est intervenu au 5ème sommet des Napoleons dont le thème était le pouvoir pour aborder les questions relatives sa légitimité : qu’est-ce qui donne au chef son pouvoir ? Peut-il y avoir un pouvoir sans chef ? Autant de questions d’actualités, et actualisées. Il en ressort une constante quant aux qualités -innées ou acquises- du dirigeant en matière de charisme et/ou de qualité oratoire et de faits d’armes (d’où l’exclusion des femmes) mais surtout une certaine forme de séduction entre le dirigeant et ses partisans. Cela dit, le chef se définit par l’usage qu’il fait du pouvoir. L’autoritarisme semble la conclusion logique quand on emploi les terme « chef » ou « dirigeant » mais en démocratie, le pouvoir ne devrait-il pas plutôt être horizontal ? Une vidéo enregistrée par TBWA/Else, pour les Napoleons.


Keynote – Fleur Pellerin – Korelya Capital

Pour la 5ème édition des Napoleons dont le thème était le pouvoir, la très appréciée Fleur Pellerin, ancienne ministre et actuelle fondatrice de Korelya Capital a pris le micro pour nous parler de pouvoir. Ou plutôt d’ « empowerment », parce que le pouvoir elle se définit comme « la capacité de créer une dynamique pour faire faire des progrès aux autres ». Dès lors, il advient que le pouvoir n’est donc plus l’appanage des institutions publiques mais un exercice qui se vit aussi bien dans le monde entrepreneurial associatif.

Oups!

Vos devez être connecté pour continuer
Connectez-vous pour accéder aux profils de nos Académiciens et pour les contacter

Mot de passe oublié
Demander un nouveau mot de passe

Un nouveau mot de passe sera généré de manière aléatoire pour vous, puis envoyé vers votre boîte email.

Retour au formulaire de connexion

Ou rejoignez l'Academie :